Cerva d'Oc en occitan

<img src="Images/Boutons Francais/Agenda.gif" width="175" height="44" />

Place aux jeunes !

La brasserie fondée par Guy Paraud est désormais reprise par Maud Pressigout, qui continue la fabrication de la Cerva d'Oc avec les mêmes recettes. Toutes les variétés sont à nouveau disponibles.

 

Petite Histoire de la Cerva d'Oc (et des autres bières)

 

La bière est certainement l'un des produits de consommation les plus anciens,

puisque l'on trouve des traces de sa fabrication en Mésopotamie (6000 av. J.C)

puis en Egypte. Curieusement, le principe de fabrication n'a que peu évolué depuis...

"Monument Blau" Offrande de bière à la déesse Nin-Harra.

Il faudra encore attendre pour voir les premières fabrications de bière sur le territoire

européen occidental, les Romains lui préférant, et de loin, le vin,

boisson bien plus noble et de culture plus aisée dans le Sud de la France.

Autrefois en Limousin, l'on ne faisait pas grand cas de la bière, il s'en buvait peu et

beaucoup hésitaient à goûter cette boisson jaune qui moussait. A vrai dire, ils aimaient

bien mieux boire de leur cidre ou du vin...

 

Mais les temps changent, et c'est en 1760 qu'un maître brasseur obstiné,

Pierre Raby, créa la brasserie de la Jourdanie, qui devint plus tard la

fameuse brasserie Bertrand Mapataud (fermée en 1975).

 

D'autres pionniers suivirent, comme les brasseries

Holderer de St Yrieix La Perche.

Aujourd'hui, le temps de ces grandes brasseries est bien révolu, et ce sont de

micro-brasseries, au nombre toujours croissant, qui prennent le relais, pour le plus

grand plaisir des gosiers limousins.

 

C'est donc tout naturellement que la Brasserie de la Cerva d'Oc trouve sa place

dans ce Parc Naturel Régional Périgord-Limousin où elle est installée.

Guy PARAUD, le maître des lieux, brasse pour vous des bières dont il a le secret :

blondes, ambrées, aromatisées, blanches... Que la Cerva d'Oc vous abreuve !

 

Fabrication de la Cerva d'Oc

 

 

 

La Fabrication de la Cerva d'Oc oblige notre

brasseur à se lever tôt. La première étape

consiste simplement à faire chauffer de l'eau.

 

 

Le temps que l'eau chauffe, notre brasseur en

profite pour faire sa préparation céréalière. Il

faut peser le(s) malt(s), et mélanger des

céréales en diverses proportions suivant la

bière que l'on veut faire. Par exemple, une

bière blanche ne sera composée que de blé,

alors qu'une ambrée contiendra jusqu'à 4

orges différents !

 

 

Après avoir concassé tout le grain, celui-ci

est mis dans l'eau bouillante et va y rester

environ deux heures. C'est le moment de

mettre le mélangeur en route.

 

 

Après l'empâtage, il faut filtrer. Le résidu,

appellé les drêches, va rester dans le filtre

alors que le moût va être remis à bouillir avec

le houblon.

 

 

Une fois porté à ébullition, notre Cerva d'Oc

en devenir est refroidie, puis ensemencée

avec de la levure.

 

 

 

Une fois que les fûts sont remplis, notre

brasseur les met dans une chambre chauffée

suffisamment pour que les levures se

développent et transforment le sucre en

alcool.

 

 

Après la fermentation, la Cerva d'Oc entre

en garde, au frais, pour s'affiner et

se décanter.

 

 

 

 

Enfin vient la mise en bouteille, le

capsulage... Vous connaissez la suite !

 

 

 

Retrouvez la fabrication de la Cerva d'Oc en Bandes dessinées et en vidéo dans la partie

Gadgets du site !

 

.

.


.